GT Travaux

La gestion des eaux pluviales représente à l’heure actuelle un aspect non négligeable dans la lutte contre les inondations.  C’est donc naturellement que, il y a environ 3 ans, et dans le cadre de ses activités, le Contrat de Rivière Senne a lancé un Groupe de Travail sur la gestion des eaux pluviales (le GTEP).

Comme vous le savez, le Contrat de Rivière Senne a proposé à 6 communes du Brabant Wallon, fortement concernées par les inondations, à savoir Braine-l’Alleud, Braine-le-Château, Ittre, Rebecq, Tubize et Waterloo, de faire partie de ce Groupe de Travail (GT) innovateur dont les travaux ont été formalisés au travers de la Convention « Senne Infiltration ».

Début 2018, et après 12 réunions de ce premier groupe de travail, un guide de sensibilisation aux bonnes pratiques a vu le jour, destiné aux lotisseurs, démontrant que le GT a travaillé et est arrivé à produire une action concrète et innovante en Wallonie.

Cet objectif étant atteint, le moment était venu de s’attaquer à un autre point de la convention : l’élaboration de clauses techniques générales relatives aux techniques alternatives de gestion des eaux pluviales.

Fin 2017, un nouveau GT est donc créé : le GT Travaux (qui regroupe donc des représentants de services de travaux), dont les objectifs sont essentiellement de

  • Lister les techniques alternatives nécessitant la réalisation d’une fiche,
  • Créer un canevas type de fiche « technique alternative » sur base de modèles proposés par inBW
  • Rédiger des clauses techniques pour chaque technique intéressante, en s’inspirant de la littérature existante et des pratiques de terrain,
  • Identifier des coûts unitaires associés

En vue de les mettre à disposition des bureaux d’études qui programment et réalisent des investissements communaux en voirie dans le domaine de la gestion des eaux de ruissellement et de lutte contre les inondations.

Déjà 5 réunions de ce GT se sont tenues en à peine 8 mois !