ASBL - Historique

2001 : Le Contrat de Rivière est initié par les communes de Rebecq et de Soignies. Peu après, le Contrat reçoit l’appui de la Province de Hainaut et de diverses associations.

2003 : Le 5 septembre 2003, la charte du Contrat de Rivière est signée par les partenaires, sous la présidence du Député permanent Gérald Moortgat, en présence du Ministre compétent, M. José Happart et de Son Altesse Royale le Prince Laurent.

2003 – 2005 : Les partenaires du Contrat de Rivière désignent la Province du Hainaut pour la gestion du projet. Les statuts de l’asbl « Comité du Contrat de Rivière de la Senne » sont approuvés par les différents Conseils communaux et provinciaux. Sur les 23 communes du sous-bassin de la Senne, 17 sont entrées dans le comité du Contrat de Rivière de la Senne à cette période.

Voir carte des communes adhérentes !

En mars 2005, la coordinatrice est engagée. La gestion quotidienne du Contrat de Rivière est lancée !

2005 – 2007 : L’inventaire des dégradations des cours d’eau non navigables classés est réalisé avec l’aide de plus de 150 volontaires, habitants du sous-bassin ! Simultanément, plusieurs modules d’animations sont mis sur pied et proposés aux communes partenaires.

Trois groupes de travail sont lancés :

-          « Eau »

-          « Sensibilisation à l’Eau »

-          « Aménagement du Territoire et Tourisme ».

Différents moyens de communication sont créés :

-          le site Internet

-          le bulletin trimestriel Info-Senne

-          la Newsletter mensuelle électronique

Le 19 octobre 2007, le premier Programme d’Actions voit le jour, signé par les partenaires dont le Ministre wallon de l’Environnement, Benoît Lutgen, en présence du Ministre-Président Rudy Demotte et de SAR le Prince Laurent.


Cliquez pour afficher l

2008 – 2009 : En 2008, les communes de Waterloo et Nivelles entrent dans le projet. En octobre 2010, la commune du Roeulx dont pourtant près de la moitié du territoire concerne le sous-bassin dela Senne n’adhère pas encore au Contrat de Rivière.

Les modules d’animation se développent et s’étendent à un plus grand nombre de communes et un nouveau groupe de travail « Agriculture » est créé.

La Cellule de Coordination assure le suivi des actions du 1er programme d’actions tandis que le 2ème inventaire des dégradations des cours d’eau démarre dès mars 2009 pour s’achever l’année d’après, en mars 2010. Comme lors du premier inventaire, de nombreux volontaires y participent.

2009, une année charnière : En conformité avec l’Arrêté du Gouvernement Wallon du 13 novembre 2008 relatif aux contrats de rivière, l’asbl « Comité du Contrat de Rivière de la Senne » modifie ses statuts qui seront approuvés le 15 septembre 2009 et devient l’asbl « Contrat de Rivière Senne ».

Cet Arrêté apporte une nouveauté importante dans la composition de l’Assemblée Générale ou « Comité de rivière » et du Conseil d’Administration. Il précise notamment que les Contrats de Rivière doivent être constitués sous la forme d’une association sans but lucratif et être représentés par 3 groupes :

-          les représentants des communes et des provinces,

-          les représentants des acteurs locaux

-          l’administration wallonne.

Aucun groupe ne peut avoir de prédominance sur l’autre. Pour répondre à la législation,  le Conseil d’Administration de la nouvelle asbl « Contrat de Rivière Senne » est composé de

  • 6 membres pour les communes et provinces concernés ;
  • 6 membres pour  les acteurs locaux (associations, fédérations, intercommunales, Wateringues…)
  • 6 membres pour les administrations (Service Public de Wallonie – SPW) et les organes consultatifs concernés.

2010 : le 2ème inventaire de terrain de tous les cours d’eau classés du sous-bassin de la Senne se termine, et la Cellule de Coordination présente les points noirs à tous les gestionnaires de façon à les prioriser et de proposer des actions de remédiation à ses problèmes.

A la mi-année, l’asbl CRSenne engage une responsable en communication.

Le 22 décembre 2010, est signé à Seneffe, par tous les partenaires, le 2ème programme d’actions 2011 – 2013 du Contrat de Rivière Senne !

2011 : suite aux graves inondations des 13-14 novembre 2010 et 13-14 janvier 2011 le CRSenne décide d’engager deux éco-cantonniers pour repérer les entraves et déchets dans les cours d’eau, qui risquent de causer des inondations en amont. De plus, le CRSenne engage un bureau d’étude chargé de fournir une pré-étude de faisabilité de zones de retenue d’eau pour aider les communes à gérer les inondations.

L’asbl achète une machine désherbante à vapeur à prêter aux communes, comme alternative à l’usage des pesticides. Un grand coup d’accélérateur pour aider les communes !

2012 : La machine désherbante fait le tour dans 4 communes pour sa première année d’utilisation, Ittre, Braine-l’Alleud, Seneffe et Soignies. Le bureau d’étude a communiqué les Zones d’Immersion  Temporaire potentielles aux communes concernées, les décisions suivent leurs cours... En début d’année, une employée administrative est engagée par l’asbl CRSenne. Les animations quant à elles font des petits ! Elles ont été présentées lors d’une réunion inter-contrats de rivière en 2011 et sont réalisées aujourd’hui dans plusieurs sous-bassins hydrographiques wallons ! De plus, 2 nouveaux modules voient le jour en 2012 : « les batraciens » et la « création et restauration de mares » !

2013 : L'inventaire de terrain se termine et la réalisation du 3ième Programme d'actions touche à sa fin ! Une mare a été créée dans nos jardins grâce à l'appel à projet Biodibap 2.0. Elle servira à la belle saison pour des animations scolaires. Des barrages flottants ont été acquis grâce à l'appel à projet "A la poubelle". Ceux-ci nous permettent de sensibiliser la population aux déchets flottants. La machine désherbante continue son tour des communes en passant par Braine-le-Comte, Nivelles, Manage, Rebecq et La Louvière. Le Contrat de Rivière Senne a 10 ans !

2014 : Le 3ième programme d'actions 2014-2016 est signé en grande pompe au plan incliné de Ronquières par nos différents partenaires. Les barrages flottants continuent a être mis en place dans les différentes communes demandeuses. La machine désherbante thermique (vapeur d'eau chaude) est toujours mise à disposition de nos 19 communes partenaires. Cette année ce sont les communes de Braine-l'Alleud, Tubize, Ittre, Enghien et Silly qui en ont bénéficié.
 

2015 : Les projets pilotes lancés à l’occasion des 10 ans du CRSenne se concrétisent dans les 19 communes partenaires. Un des cantonniers est parti pour d’autres horizons, nous avons donc procéder à un recrutement. Nous accueillerons un nouvel éco-cantonnier au 1 janvier. Un nouveau groupe de travail Balad’eau a vu le jour en septembre. Ce GT permet de réaliser des balades pour faire découvrir des  lieux inattendus en lien avec l’eau.
Un projet Life est introduit auprès de l'Europe mais n'est pas retenu malgré une bonne cote.
Une grande partie de l’année fût consacrée à la réalisation de l’inventaire de terrain. Ce ne sont pas moins de 511 km de berges qui ont été parcourues par l’ensemble de la cellule de coordination.

2016 : Les Points Noirs Prioritaires (PNP) découlant de l’inventaire de terrain ont été validés par l’assemble du comité de rivière (AG). Ces PNP servent de base de discussion pour l’élaboration de notre nouveau programme d’actions 2017-2019. Le dossier LIFE est réintroduit auprès de l'Europe. Le GT eaux pluviales poursuit les réflexions en matière d'infiltrabilité des eaux de pluies. 

2017 : Le programme d'actions 2017-2019 est lancé ! Le projet LIFE Belini est finalement repêché par l'Europe ! Un guide de bonnes pratiques en matière de gestion des eaux pluiviale est en cours de finalisation.  

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article