Structure et fonctionnement

Le Comité de Rivière ou l’Assemblée Générale est constituée de tous les partenaires : c’est au sein de l’assemblée générale que se décident les projets et les grandes lignes directrices.

Le Conseil d’Administration est composé de manière représentative et proportionnelle de membres du Comité de Rivière. Il s’occupe de la gestion financière et journalière. Le coordinateur est désigné administrateur délégué de l’asbl et siège donc aux réunions de ce Conseil d’Administration.

Le Contrat de Rivière Senne avec les actions de tous ces partenaires, est coordonné par la Cellule de Coordination. Celle-ci est le véritable organe de terrain et est composée de :

-            Une coordinatrice
-            Une co-coordinatrice - chargée administrative 

-            Une chargée de mission

-            Une animatrice 
-            Un chargé projet Life - inondations 

-            Deux éco-cantonniers

Cette équipe assure la mise en œuvre et le suivi dynamique du Programme d’Actions. Des groupes de travail sont créés. Ces groupes "Sensibilisation", "Agriculture", "Balad'eau" et "Eaux pluviales" servent à solutionner les problèmes spécifiques selon les situations qui se présentent.

L’une des spécificités du Contrat de Rivière Senne est la grande place occupée par la mission de sensibilisation. En effet, l’Assemblée Générale du début de l’histoire de l’asbl souhaitait que la Cellule de Coordination développe l’aspect de la sensibilisation du public scolaire aux problématiques complexes de l’eau. Chaque année, près de 2000 enfants sont sensibilisés au thème de l’eau au travers des modules d’animations et via les Journées wallonnes de l’Eau. De plus, le CRSenne a un rôle très important en communication : échange d’informations et relais entre les partenaires à travers différents moyens: groupe de travail, plateforme d’échange, réunions, mises en réseau etc.

Une autre spécificité du CRSenne est l’engagement de deux éco-cantonniers ou les « hommes de terrain » du CRSenne, ce sont essentiellement eux qui sillonnent jour après jour nos cours d’eau depuis janvier 2011 via l’inventaire de terrain. Ils réalisent également des travaux tels que des enlèvements de déchets et d’entraves dans les cours d’eau, des aides pour le curage des petits Ry et fossés communaux, la gestion de plantes invasives comme la balsamine de l’Himalaya ou berce du Caucase, etc. De plus, ils ont formé les ouvriers communaux à l’utilisation de la machine désherbante thermique achetée par l’asbl en 2011, et mise en prêt aux différentes communes du sous-bassin !

Illustration : photo Cellule de Coordination (2012)

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article