Balade de l'Ermitage à Braine le ChâteauPour la dixième édition des journées wallonnes de l’eau de nombreuses activités ont eu lieu dans les communes partenaires. En tout, une quinzaine d'animations scolaires et 27 activités tout public étaient étalés du 19 au 29 mars et ont rassemblé plus de 1200 participants.

Malgré le temps plus que maussade, de nombreux courageux ont fait le déplacement afin de participer aux balades géocaching, balades au bord de l’eau, visites de moulins ou de station d’épuration, … . Certaines de ces activités ont eu beaucoup de succès et ont particulièrement plu aux participants, par exemple, les balades géocaching ont enchanté petits et grands. 

Balade géocaching au bois du Drape à Ophain

Etant donné que la semaine sans pesticides chevauchait également ces journées wallonnes de l’eau, différentes activités liées à cette thématique ont été organisées. L’occasion de sensibiliser le plus grand nombre aux impacts de ces produits sur les cours d’eau et milieux humides ainsi que sur la diversité qu’ils abritent.

Ces différentes activités sont organisées par le Contrat de rivière via son Groupe de Travail Sensibilisation. Celui-ci regroupe différents partenaires tels que des associations environnementales et de naturalistes, les communes ou encore les administrations provinciales.Des animations dans les écoles de la région ont également été réalisées et ont récolté un franc succès.

Balade géocaching à Tubize

L’origine des Journées wallonnes de l’eau remonte à la Conférence pour la biodiversité de 1992 à Rio de laquelle a découlé la Journée Mondiale de l’eau le 22 mars. L’objectif d’une telle initiative est de faire découvrir au public les richesses de tous les milieux liés à l’eau ainsi qu’à sensibiliser à leur importance et à l’intérêt de leur conservation. Les ressources en eau sont, en effet, à la base de toute vie et s’amenuisent chaque jour un peu plus. Il donc extrêmement important d’en prendre conscience afin de mieux gérer et protéger ce don de la nature.
Visite d'une station d'épuration

Journées de l’eau dans le sous-bassin de la senne : 2 900  participants ! Pour cette neuvième édition, du 15 au 31 mars 2014, les partenaires du Contrat de Rivière de la Senne ont proposé une multitude d’activités qui ont somme toute remporté un large succès. Une quarantaine d’activités étaient au programme pour petits et grands. 14 activités à destination des élèves et 30 activités, ayant lieu principalement durant le week-end, pour les familles, les professionnels de l’eau, les avides de sport nautique, les mordus d’expo photos, …

Outre les activités plus classiques mais remportant toujours un franc succès comme les promenades au fil de l’eau, les visites de stations d’épuration ou les visites de zones de rétention, il y a également eu du cinéma sur l’eau,  une exposition de photos sous-marines, des conférences sur les OFNI’s (objets flottants non identifiés), des balades « géocaching » avec la recherche d’indices cachés à la découverte de nos cours d’eau, l’accès gratuit à la piscine …etc.

 

Toutes ces activités sont organisées en groupe de travail au sein du Contrat de Rivière, rassemblant Eco-conseillers et Echevins des communes du sous-bassin, associations environnementales et naturalistes, offices du tourisme, administrations provinciales… En tout, une trentaine de personnes se mobilisent pour créer ce beau programme.

 

Pour rappel, ces journées de l’eau s’organisent partout en Wallonie via les contrats de rivière sur base de la Journée mondiale de l’Eau du 22 mars. Journée provenant d’une décision prise lors du 3ème Sommet de la Terre à Rio en 1992 afin de mettre l’EAU à l’honneur. Il était alors décidé de créer cette journée dans un but d’attirer l'attention du public sur la conservation et la mise en valeur des ressources en eau. Ici, les partenaires du Contrat de Rivière souhaitent que tout habitant du sous-bassin hydrographique de la Senne, soit des 19 communes qui jouxtent la Senne et ses affluents, puisse connaître les activités situées près de chez lui.

A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau le 22 mars, le groupe de travail sensibilisation du Contrat de Rivière Senne organise chaque année une série d’activités liées à l’eau. Pour cette année 2016, 25 activités étaient au programme !

 

Ce groupe de travail se compose des éco-conseillers, des asbl partenaires mais aussi des intercommunales et d’autres structures liées au tourisme.

Cette année, les activités se sont déroulées du 13 au 27 mars. Ces dernières s’adressaient à la fois aux écoles mais aussi au grand public. Elles étaient entièrement gratuites ! 25 activités étaient donc prévues à travers le bassin de la Senne sur les deux provinces, à savoir le Hainaut et le Brabant Wallon. 7 activités étaient organisées pour les enfants. Des pièces de théâtre, des visites de station d’épuration (= STEP) mais aussi la plantation d’arbres sur un bief de l’ancien canal Charleroi - Bruxelles, la création d’un produit d’entretien écologique, etc…

Les classiques visites de station d’épuration rencontrent toujours un vif succès que cela soit pour le grand public ou le scolaire. 4 STEP étaient ouvertes sur les communes de Braine-le-Château, Ecaussinnes, Nivelles et Waterloo.

Pointons quelques activités innovantes : une visite de l’ancien canal était guidée par le CNB La Verdinie sur Braine-le-Comte, une vingtaine de personnes y ont participé.

Parlons également d’un thème de plus en plus d’actualité : « Comment épurer ses eaux usées autrement et comment revaloriser ses eaux de pluies ? ». Avec un sujet plus qu’intéressant, cette visite d’un système extensif a tout de même interpellé une grosse dizaine de personnes.

Notons également le succès général des balades qu’elles soient le long des cours d’eau ou traversant des zones humides.

Une exposition sur le thème des canaux a remporté un vif succès sur Seneffe avec plus de 100 personnes en 3 jours de présentation.

Cette année, le nombre total de participants aux différentes activités est légèrement plus bas par rapport aux années précédentes: nous comptabilisons environs 1 300 participants. Ce chiffre s’explique par le nombre d’activités inférieur aux années précédentes mais aussi par le fait que certaines activités ne p

ermettent pas le rassemblement d’un grand nombre de personnes.

Il est en effet difficile de guider des balades avec plus de 30 personnes. Moins d’activités étaient réalisées dans les écoles à cette période-là. Les animations se sont étalées avant et après les journées de l’eau.

Nous remercions nos différents partenaires pour leur participation à cette quinzaine consacrée aux Journées Wallonnes de l’Eau ! Nous espérons vous retrouver tous l’année prochaine pour de nouvelles activités !